Échanger entre les peuples, valoriser et préserver le patrimoine naturel et culturel local, accompagner les initiatives rurales responsables et solidaires dans leurs projets ... VOYAGEONS RESPONSABLES ...

30 mars 2015

Le jeu de 7 familles sur la culture pré-huarpé, nouvelle création de TransHumans

TransHumans Pas de commentaire

Le jeu de 7 familles exporté en Argentine, dans une version locale, relative à la culture des populations ancestrales des régions de Mendoza, San Luis et San Juan…


Le jeu de 7 familles, un classique en France, inconnu en Argentine… TransHumans l’a choisi pour en faire un outil pédagogique sur la culture pré-huarpé, dans le cadre de son programme d’Education Relative à l’Environnement et aux Cultures Aborigènes (ERECA).
Les différentes familles de ce jeu, créé de toutes pièces, sont : les habitants, la géographie, les outils, les céramiques, la flore, la faune et les composants du village pré-huarpé. 

Pourquoi ce jeu de 7 familles ? 

TransHumans participe activement au projet « Archéologie Publique » de l’équipe de géo-archéologie de l’Université Nationale de Cuyo, un projet qui a pour but de renforcer l’identité historique et culturelle des habitants de Barrancas (Argentine), à travers la participation de la communauté aux fouilles et à la visite de sites archéologiques dans leur commune.

Les connaissances ainsi acquises par les habitants sur leur propre histoire leur permettent de s’approprier leur culture et de revaloriser leur identité, bien souvent ignorée ou oubliée.

En plus de son investissement sur ce projet, TransHumans a décidé de créer un jeu de 7 familles relatif à la culture pré-huarpé, pour que les enfants puissent continuer leur apprentissage par le jeu, à l’école comme à la maison.

Zoom sur le projet « Archéologie Publique »

Un espace d’expérimentation, adjacent au site archéologique, a été créé par les élèves de l’école secondaire Huarpes de las Barrancas, avec l’aide de l’équipe d’archéologues. C’est un habitat du passé, réalisé à partir de l’interprétation archéologique d’éléments trouvés sur des sites de la région, tels que les casas pozo (maisons semi-enterrées) et les hornillos (fourneaux).

Les élèves participent au projet de manière continue, par la création d’un sentier archéologique, la construction d’une maison semi-enterrée et de fourneaux qu’ils ont appris à utiliser, la mise en place d’un potager, selon le modèle ancestral de culture en bassin, et la cultivation de plantes et de légumes originaires de la région.

Dès la rentrée, les élèves d’autres écoles de la région vont venir visiter le site archéologique et ils vont leur servir de guide.

A la fin de la visite, des jeux de 7 familles seront remis aux écoles pour que les élèves puissent continuer leur apprentissage sur la culture pré-huarpé de manière ludique. Le jeu de 7 familles est aussi disponible à la vente en Argentine et en France, pour le plus grand plaisir des petits et des grands.



6 mars 2015

L'Argentine du nord au sud - Un plaisir XXL - Jean et Sylvie

TransHumans Pas de commentaire

Comment parler de l’Argentine en quelques lignes sans oublier l’essentiel..?
Quatre fois la France, que des grands espaces, que des images à couper le souffle, que des couleurs fantastiques, tout est en taille XXL dans ce vaste pays.... jusqu’au biffé de chorizo que l’on a dans l’assiette.

Arrivés de Montpellier à Buenos Aires via Paris, nous partons pour les chutes d’Iguazu, site immense et grandiose à ne pas manquer, avant de partir sur les traces des jésuites à San Ignacio.

Notre seconde destination est au Nord, pour Salta et les régions des vallées des Las Conchas ou de Las Flechas, pour l’Altiplano andin à plus de 3000m d’altitude, et pour les villes de Purmamarca ou Cachi.
Les découvertes et les rencontres y sont formidables et touchantes. Gérald et sa femme nous accueillent avec un Maté à Santo Pipo, Thérésa nous ouvre sa porte et nous offre son hospitalité avec beaucoup d’émotion, Clara, dans sa ferme entourée de cactus, nous fait découvrir la culture Kolla et Gabrielle, sa fille nous fait promener les chèvres.

Départ et découverte de la région de Mendoza. Des antipodes... les bodegas de cette région avec le merveilleux Malbec d’un côté et la visite du projet d’archéologie et d’éducation publique de Barrancas de l’autre. Du plaisir et de l’émotion...encore. Et toujours des rencontres, avec, en particulier des français installés au cœur du vignoble... nous resterons en contact.

Transfert sur la péninsule de Valdès...et l’impression d’être au bout du monde quand on est à Puerto Pyramides. Les diverses excursions sur le site sont à faire, ne serait-ce que pour voir les baleines de près.

Enfin, la Patagonie et la pampa à perte de vue, les grands lacs, les glaciers, des villes attrayantes comme El Chalten, au pied du Fitz Roy, El Calafate, très sympa ou Puerto Natales, autant de lieux au charme attachant.

Mais il faut bien savoir rentrer, non sans avoir profité de Buenos Aires. Il faut bien rester trois jours pleins sur cette ville pour en faire la découverte. San Telmo, la Boca, les Docks de Puerto Madero, le café Tortoni, la Recoleta, les Musées...et le Tango. Savoir flâner, écouter et, pourquoi pas, tenter un pas de danse sur les
traces de Carlos Gardel... L’Argentine, c’est tout çà.... un plaisir XXL...en oubliant certainement l’essentiel.

18 févr. 2015

Le Parc National Sierra de las Quijadas

TransHumans Pas de commentaire


Loin des sentiers touristiques, le Parc National Sierra de las Quijadas, avec son canyon Potrero de la Aguada, offre un paysage à couper le souffle.

Parc National Quijadas tourisme responsable

Situé dans le nord-ouest de la province de San Luis, entre Mendoza et Cordoba, il s’étend sur une superficie de 73533 hectares, dont un impressionnant amphithéâtre naturel de couleur ocre, œuvre de l’érosion par l’eau et du vent au cours des millénaires.  

Rien ne laisserait deviner qu’au milieu des plaines arides de San Luis surgisse ainsi, entouré de quelques collines, un immense canyon, témoin de près de 25 millions d’années d’histoire géologique. Pour vous y rendre en voiture, mieux vaut avoir imprimé le plan à l’avance car votre GPS risque d’être aussi perdu que vous. Et les rares locaux que vous pourriez rencontrer sur la route ne sauront pas forcément vous indiquer l’entrée du parc, apparemment – et bien à tort – très peu connu.

Dans les collines des Quijadas, ont été retrouvé des restes fossiles de dinosaures et de reptiles volants, tels que le curieux pterodaustro, reconnaissable à ses mâchoires recourbées vers le haut, ainsi que des restes archéologiques, dont des fourneaux attribués à la population indigène huarpe. 
Différents sentiers vous permettent de vous promener seuls ou accompagnés, à la recherche des fossiles de dinosaures, et d'admirer l'amphithéâtre sous des angles différents. Pour descendre au cœur du canyon, ou accéder à certains sites de fossiles, il est cependant obligatoire d'être accompagné par un guide du parc.
De par sa position géographique, entre le Chaco semi-aride et le Monte constitué de plaines et de plateaux, cohabitent des espèces typiques de ces deux éco-régions. 
On peut y rencontrer de nombreux mammifères tels que le mara (rongeur haut sur pattes), le renard gris, le puma, le guanaco (camélidé), le pécari à collier (sorte de petit sanglier) et le corzuela parda (cervidés). Le parc abrite également de nombreux oiseaux, tels que le condor, le nandou, le faucon pèlerin, le cardinal jaune ou encore le cygne à cou noir. 
Quant à la flore, on y trouve des espèces adaptées à un sol aride, telles que la jarilla, l’algarobo, le quebracho blanc et différents cactus…

22 janv. 2015

Patagonie, frisson des grands espaces - Récit de voyage de Myriam, Olivier, Chantal et Paul

TransHumans Pas de commentaire



Nous ne pouvons que souhaiter une bonne continuation à cette petite agence qui nous a si bien organisé notre voyage…
 
Christophe a écouté notre demande et s’y est adapté, modulant le voyage en plusieurs étapes, alternant les parties plus sportives à des moments permettant de se poser davantage, de prendre contact avec la nature ou les habitants.

Nous avons commencé par deux étapes « nature », plus sportives (Torres del Paine au Chili et El Chalten, autour du Fitz Roy en Argentine) entrecoupées par 2 journées plus « touristiques » telle la navigation en catamaran sur le lac Argentino permettant une approche vraiment impressionnante des glaciers. 

Une partie plus relax nous a remontés vers le nord sur le bateau Navimag à travers fjords et îles sur la côte Pacifique. Et pour terminer nous avons vécu 4 jours inoubliables plus proches de la population et de la culture Mapuche en partageant la vie de Carlo et Marta dans la région des volcans.

Nous avons apprécié l’écoute préliminaire de notre demande, la capacité de s’y adapter, le contact par skype proposé peu avant le voyage et l’accueil personnalisé à notre arrivée à Santiago, l’organisation impeccable des transferts et leur ponctualité et surtout le choix des logements où l’accueil a toujours été privilégié et parfois même très chaleureux.
Bref, voilà un très beau voyage qui nous laissera longtemps de magnifiques souvenirs. 

Myriam, Olivier, Chantal et Paul

21 oct. 2014

TransHumans à SOLIDARISSIMO - 6e Salon du tourisme et de l'économie solidaire

TransHumans Pas de commentaire

Parce nous nous engageons depuis presque 10 ans dans le développement durable par le biais de nos voyages responsables, nous nous devions de participer au Salon du Tourisme et de l'économie solidaire.



Devenez, vous aussi acteur responsables et venez nombreux participer à ce salon pour découvrir les plus beaux voyages qui respectent l’homme et son environnement.

Petite histoire du Salon ...
Il y a 5 ans, Colmar Expo et l’ONG Tourisme Sans Frontières créaient Solidarissimo, véritable "Salon dans le Salon" pour la promotion d’un tourisme et d’une économie solidaire. Il est aujourd’hui l’un des événements incontournables du genre en France : plus de 60 exposants de tous horizons – agences de voyages, associations, ONG, Offices de Tourisme, Ambassades…- s’y rejoignent pour faire progresser cette autre manière de voyager.



 Solidarissimo accueille TransHumans

Horaires d’ouverture 
Vendredi 07 novembre 2014 : de 10h00 à 19h00  
Samedi 08 novembre 2014 : 10h00 à 19h00 
 Dimanche 09 novembre 2014 : de 10h00 à 18h00

 > fermeture des caisses à 18h30 (sauf dimanche à 17h30)

19 sept. 2014

Une parenthèse au goût de paradis - Récit de voyage de Sébastien & Alizée

TransHumans Pas de commentaire


Partis début octobre pour une vingtaine de jours en Argentine, ce fut l'un de nos plus beaux voyages. Une parenthèse au goût de paradis, en Amérique du Sud, à la découverte de la Patagonie, et d'un peu de repos (ou pas) dans le Nord de l'Argentine. 


Ce n'était pas notre première fois, en Amérique du Sud, et on avait choisi de commencer par le Pérou et la Bolivie, on n’en pouvait plus d'attendre pour le désert de Sel et le Macchu Picchu. Quoi qu’Ushuaia était aussi un rêve de gosse. Quelques mois après, nous voilà arrivés en Argentine. Préférant les voyages avec le baluchon, à travers le pays, nous avons pris connaissance à tout hasard de TransHumans, une association et agence de voyage dans le développement durable, par le biais de Voyages Responsables. Et on s'est dit pourquoi pas. Pourquoi ne pas profiter de l'expérience de Christophe et de son amour pour le pays, afin de nous aider à profiter un maximum ? La suite est évidente, après quelques mails, et des échanges, nous avons décidé de partir avec TransHumans et de faire confiance à Christophe pour l'organisation dans les hôtels, transports, etc.

Départ de Buenos Aires, afin de profiter du soleil (enfin la pluie est tombée toute la journée et les Bocas juniors avaient un match…), on a pris un bus de nuit pour Bariloche, qui fut plus confortable que ce que l'on a connue en Amérique du Nord et aux USA. Direction les hauteurs pour profiter de la neige et de la vue (sans oublier le chocolat local, chez Mamouchka de préférence). 

La suite se passe à El Calafate, dans un hôtel paradisiaque, mais il n'y a rien à faire dans la ville, c'est un lieu de transit pour aller à El Chalten (ou nous avons profité de 3 jours pour le trek), le Glacier Périto Moreno, (les plus fous pourront consommer un petit Jack Daniel's avec un petit glaçon du glacier, ou aller crapahuter sur les hauteurs du glacier moyennant quelques billets, ou encore le Torres Del Paine au Chili (ou nous avons risqué nos jambes à faire le W et ses quelques 70 KM, à travers les 4 saisons… sans Vivaldi, la nature suffit). 

Là encore, le timing était parfait, nous n'avons perdu aucune miette...
Après ces quelques 150 kms en 9 jours, avec 17 Kg sur le dos (ah oui.. on a tenté de laisser des affaires... mais se nourrir d'herbe et de baie sauvage, bof... alors on a pensé à Aron Ralston (je vous laisse découvrir qui est ce personnage mystérieux…), et on a tout gardé !

Le but ultime était Ushuaia, petit paradis sur terre, malheureusement beaucoup trop touristique, mais lieu mystique... (et non on ne vend pas de gel douche là-bas..). Canal Beagle, parc national Tierra del Fuego, downtown... un régal !

Puis on a décidé de prendre un coup de chaud (35°... ça change des 2/3 degrés, et des nuits sous la neige sous tente..) à Iguazu...
Et là c'était grandiose. Un petit hôtel avec piscine, palmiers et un propriétaire français avec qui parler de ce beau pays... On aura fait le parc en Argentine et au Brésil, tant qu'à faire. Dommage qu'une belle crue a emporté un pont sur 1 km et fermant 1/4 du site dont le plus bel endroit du parc, Garganta del diablo. 

Bref, un voyage en parfaite autonomie, un cellulaire au cas où, et une organisation juste " parfaite ". Christophe est une personne extraordinaire, chaleureuse, et enthousiaste. Il n'hésite pas à faire de vos rêves une réalité. Alors même si vous ne connaissez pas grand-chose à l'Argentine, faites-lui confiance... on en reparlera après :) !!


Merci mille fois encore pour tout ! 

27 août 2014

Route 40 - Seuls au monde de Salta à Mendoza

TransHumans Pas de commentaire

route 40 argentine
Notre choix de destination s’est porté sur l’Argentine un peu au hasard mais comme on dit le hasard fait bien les choses car nous sommes aujourd’hui enchantés d’avoir pu découvrir une partie (le nord ouest) de ce surprenant pays.

Nous avons choisit la Cordillère des Andes pour être loin des sentiers battus et effectivement nous avons eu la satisfaction de ne pas trouver de touristes et d’avoir quelquefois l’impression d’être seuls au monde.

Les paysages sont grandioses et immenses et le climat même en hiver est tout à fait adapté (pas trop chaud et du soleil tous les jours)
Nous avons eu la chance de participer à une fête le 31 juillet avec tout le village de Tolar Grande, nous avons mangé en toute simplicité chez l’habitant dans un tout petit village Andin et nous nous sommes baignés seuls dans les thermes au pieds des montagnes au couché du soleil.


Lama route 40 argentineNos 3 semaines sur place nous ont permis de visiter l’observatoire d’El Léoncito, de déguster du vin à Mendoza, de faire du VTT et du canoë à Buenos Aires et d’assister à un spectacle de tango !
Voilà pourquoi les vacances ont passé à toute vitesse et nous serions heureux de retourner en Argentine, peut-être pour découvrir une autre région…






Merci TransHumans pour votre organisation et votre implication.
Catherine, Yannick, Emma et Lucien